Les Weejuns de G.H.BASS ou le style preppy

Dernière envie shopping avant que les soldes ne soient finies, s’offrir enfin une paire de penny loafers, autrement dit des mocassins classiques mais mythiques dont on ne se lassera jamais et qui sont quasiment adaptables à toutes les tenues. On a donc choisi la marque américaine G.H.BASS et ses Weejuns, parce qu’au moins on est certains de ne pas se tromper, l marque a eu le temps de faire ses preuves. Soldées à -60% sur MSR, c’aurait été dommage de ne pas tenter.

Résultat des courses : la marque G.H.BASS d’abord c’est une marque née en 1876 dans le Maine, un certain Georges Henry BASS fonde sa fabrique en axant sa production sur la simplicité et la robustesse. Il fallait pourvoir « flâner dans les champs » en toute tranquillité. . Dès le début, la marque a du succès et devient fournisseur officiel dès 1918 de l’armée, des pilotes, des rangers, des JO (1948) on voit ensuite  Charles Lindberg mocassins au pieds en 1927 pour le premier vol transatlantique… 1936, les Weejuns ( (le nom Weejuns vient des chaussures portées par les paysans norvégiens) apparaissent et sont aussitôt adoptés par tous les étudiants des campus américains et par de nombreuses personnalités (dont JFK et Michael Jackson en 1984). C’est la marque historique qui a sans doute contribué le plus à la mode des penny loafers.

On aime : le coté Ivy League un peu old school de ces mocassins qui deviennent du coup une pièce forte du vestiaire. Le charme rétro mais toujours chic en toutes circonstances. Le style preppy devient un marqueur qu’on peut adapter aisément. Il souligne un état d’esprit qui n’est plus nécessairement soumis à une activité particulière mais à une envie personnelle et contribue grandement à un marquage social (l’Upper Class) comme il le fut dans les grandes universités américaines. On lui associe donc bonne éducation et valeurs ancestrales qui seront transmises d’une génération à l’autre et permettront de rester dans un groupe élitiste. Les choses ont un peu évolué et le style preppy est devenu un style comme un autre, mais on achète malgré tout une histoire en achetant un style. Coté vêtements on citera Brooks Brothers et Ralph Lauren pour illustrer l’affaire.

Pour celles et ceux qui apprécient ce style et cette qualité, on ira voir également les souliers Hardrige, une marque française fabriquée dans l’Isère (autrefois nommée « Les Chaussures du Dauphiné » dans les années 1950) et bien sur le britannique Grenson

 

G.H.BASS – Weejuns – modèle Estelle brogue couleur Wine – 185€ prix normal
G.H.BASS – Weejuns – modèle Estelle brogue couleur Wine – à l’intérieur de la boite on trouve un petit chausse-pieds !
G.H.BASS – Weejuns – modèle Estelle brogue couleur Wine – couleur magnifique lie-de-vin, très facile à assortir. Pompons, semelles en cuir, coutures cousues Blake, cuir épais non doublé, empeigne fleurie, on a choisi la totale 🙂 Elles seront increvables !
G.H.BASS – Weejuns – modèle Estelle brogue couleur Wine
G.H.BASS – Weejuns – modèle Estelle brogue couleur Wine
G.H.BASS – Weejuns – modèle Estelle brogue couleur Wine
G.H.BASS – Weejuns – modèle Estelle brogue couleur Wine
G.H.BASS – Weejuns – modèle Estelle brogue couleur Wine – Evidemment le mocassins se porte davantage nu-pieds (on peut mettre des mini chaussettes invisibles pour éviter transpiration et ampoules au début). Cependant la paire est très vite confortable. Chino, jean, short, tout est envisageable.
G.H.BASS
Charles Lindbergh en G.H.BASS
JFK avec des mocassins G.H.BASS
Michael Jackson en G.H.BASS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*