Adoptons la maille irlandaise en toutes saisons

le

Nul besoin d’habiter les côtes arides de l’Irlande ou, plus proches, les rivages bretons, pour arborer hiver comme été un pull irlandais. Le pull à grosses mailles traditionnel, rustique, rugueux et increvable, est bien loin d’être l’ancêtre démodé qu’on pourrait croire.  Non seulement il continue à avoir le vent en poupe sur toutes les côtes européennes en étant présent dans les multimarques spécialisés nautisme mais il a su se réinventer pour offrir au citadin l’envie de le porter. Nouvelles marques, reprises d’anciennes fabriques locales, collaboration avec les sites de mode, la maille irlandaise revendique sa modernité et sa formidable capacité d’adaptation. Alors on peut choisir le vrai pull (qui gratte un tout petit peu), le fort, celui qui vient d’une des petites iles d’Aran, ou plus facile, celui de la boutique parisienne branchée, mais en tout cas il apparait pour le printemps comme la pièce forte (et bien chaude) qui se veut indispensable et facile à superposer sur robes à fleurs ou shorts en jean. La qualité est là avec désormais mérinos ou cachemire pour ceux qui préfèrent, les coupes et les matières ont su évoluer, le rapport qualité-prix reste excellent. Sélection :

Les marques historiques irlandaises reprennent les traditions des iles d’Aran. Les motifs des pulls irlandais ne sont jamais dus au hasard ou à la fantaisie des tricoteuses, ils sont le signe d’appartenance à une famille ou à un clan. Tous sont soigneusement gardés et transmis de génération en génération, ils pouvaient permettre d’identifier – en mer- un membre de l’une ou l’autre famille de l’ile. Désormais tous les motifs sont consignés dans un registre général.

Inès Meàin est l’une des trois iles d’Aran qui se trouvent sur le bord extrêmes de l’Europe, à 30 milles au large de la rive ouest de l’Irlande.  Terre aride, mer forte, vents violents, la vie des hommes généralement pêcheurs est très rude. Ils ont toujours portés les pulls en grosses mailles tricotés par leurs épouses depuis des générations. La marque est fondée en 1976 par  Tarlach de Blácam and Áine Ní Chonghaile qui s’inspirent des modèles ancestraux et ont monté une petite fabrique sur l’ile pour perpétuer la tradition. Inès Meáin Knitting, chez Beige – 65 rue st André des Arts 75006.

Inis Meàin Knitting
Inis Meàin Knitting – 260€
Inis Meàin Knitting

Aran Sweater Market est déjà cité dans Vogue en 1956. Il continue à tricoter pour sa marque propre ainsi que pour les plus grands marques de couture.

ARAN CRAFTS 84,84€
Aran Crafts 140,49€

 

Aran Crafts 184,82€
Irelands Eye knitwear – petite entreprise familiale irlandaise devenue prospère en 40 ans.

 

Irelands Eye knitwear

Ros Duke : la marque est lancé par la créatrice en 2014, une dublinoise passée par la Central Saint Martins qui fait travailler des irlandais dans la tradition mais s’est spécialisé dans le tricot en cachemire d’Italie.

Ros Duke
Ros Duke

Coletti, la marque irlandaise de luxe fondée par Colette Ashe et Manuel Murphy, les pièces sont uniques ou en séries limitées.

Coletti Knitwear
Coletti Knitwear

Aine Knitwear a été créé au début du siècle par Aine Behan en Irlande. Fascinée par la capacité des femmes de la Côte Ouest à tricoter sans modèles ni guides les fameux tricots d’Aran aux mailles complexes, elle a voulu percuter la tradition.

AINE KNITWEAR

 

 

AINE KNITWEAR

Pour finir, on se rassurera, pas besoin de courir si loin pour se procurer un vrai pull irlandais, Le Comptoir Irlandais en regorge et il y a des boutiques partout en France ! A Paris, 157 bd Voltaire 75011 et 57 rue de Tolbiac 75013 Paris.

Le Comptoir Irlandais – pull 100% laine 55,96€
Le Comptoir Irlandais snood 45,90€
Le Comptoir Irlandais – pull aran 65,90€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*